SID
Phero_palmier_tif.jpg

PHERO PALMIER carton 6 sachets sachet 1 pheromone+1 kairomone

Référence article: 1D18470

Phéromones et kairomones pour la biosurveillance des palmiers contre le charançon rouge

PHÉRO PALMIER est une association, d’une phéromone d’agrégation nouvelle génération et d’une kairomone d’alerte du palmier, utilisée pour attirer les adultes femelles et mâles du Rhynchophorus ferrugineus...

Conditionnements disponibles :

Description du produit


PHÉRO PALMIER est une association, d’une phéromone d’agrégation nouvelle génération et d’une kairomone d’alerte du palmier, utilisée pour attirer les adultes femelles et mâles du Rhynchophorus ferrugineus ou Charançon rouge du palmier.
Descriptif du ravageur : ce coléoptère, originaire d’Asie, affectionne toutes les variétés de palmiers et se propage rapidement en France. Son cycle (œuf, larve, nymphe puis adulte) dure environ 4 mois, il est capable d’avoir 2 générations / an et une femelle pond 200 à 300 œufs. Les larves se nourrissent des tissus vasculaires en forant dans les palmes. Les premiers symptômes d’une attaque sont une dissymétrie de la frondaison ou l’apparition d’encoches dans le feuillage des palmes. Sans traitement, le palmier commence à perdre ses palmes et finit rapidement par mourir. Biosurveillance des palmiers : PHÉRO PALMIER, associé au PHÉRO PIÈGE CHARANÇON, est l'outil écologique permettant de piéger spécifiquement les adultes mâles et femelles afin de déterminer le niveau de contamination et ainsi contrôler la prolifération et le niveau d’implantation de l’espèce sans impact collatéral sur l’écosystème. En effet PHÉRO PALMIER associe une phéromone de rassemblement spécifique au charançon rouge avec une kairomone que libère habituellement un palmier lorsqu'il est attaqué et que détecte le charançon, cela le rassure et l’incite à entrer dans le piège.
Le PHÉRO PIÈGE CHARANÇON se compose d’un seau collecteur avec un couvercle et recouvert d’un maillage (attractif tactile) et des ouvertures pour faire entrer les charançons, un crochet pour y fixer les diffuseurs du PHÉRO PALMIER et d’un leurre (attractif visuel). PHÉRO PALMIER diffuse efficacement pendant 90 jours (3 mois) donc nous recommandons de renouveler PHÉRO PALMIER 3 fois dans l’année d’avril à pratiquement décembre pour les régions méridionales. Au début de l’hiver, retirer les pièges et bien les laver pour leur réutilisation l’année suivante.

En bref


Sans substance biocide ni pesticide.

Impact réduit pour l'homme et l'écosystème.

S'utilise sans certificat : ni certiphyto ni certibiocide.

Utilisation d’une phéromone et d’une kairomone : capture mâles et femelles.

Mode d'utilisation


Utiliser des gants pour ne pas laisser d'odeur humaine sur les pièges ce qui pourrait alerter le charançon, insecte méfiant. Lors de la première utilisation, rincer le piège à l'eau sans produit chimique. Installer idéalement à proximité d'un palmier (mais pas dessus), si possible enterré dans le sol à mi-hauteur du seau*. Placer de préférence dans des zones ombragées pour limiter l'évaporation de l'eau et améliorer l'attractivité. Ajouter de l'eau au fond du seau pour créer une atmosphère humide propice au charançon**. Suspendre les diffuseurs de PHÉRO PALMIER au crochet sous le couvercle. Renouveler le sachet et l'eau tous les 3 mois environ. Surveiller de temps en temps le piège pour voir s'il y a des charançons et rajouter un peu d’eau pour maintenir un taux d’humidité dans le piège. Alerter la mairie si une contamination est constatée. *Il est aussi possible de le suspendre à mi hauteur par un support non lisse et qui n'est pas le palmier, moins efficace qu'au sol mais parfois nécessaire si le piège enterré est accessible aux enfants ou aux animaux domestiques qui risqueraient de jouer avec (sans risque néanmoins mais perte d’efficience du piège). ** pour encore plus d'attractivité (sur zone déclarée contaminée par exemple), mettre au fond des dattes ou de la canne à sucre, (pour des raisons d’odeur, éviter des fruits qui périssent trop vite). Biosurveillance d’une palmeraie : Nombre de piège : 1 par palmier isolé ; 1 piège pour 1600 à 2500 m² soit environ 4 à 6 pièges à l’hectare. Période : de début avril à fin novembre voire fin décembre pour les climats les plus chauds. La densité de pièges peut être augmentée en cas de contamination importante.

Ces produits peuvent vous intéresser


LogoBlanc
AGIR pour l'avenir notre agrément phytosanitaire Iso 9001 Iso 14001